Qui Suis-Je ?

Sophrologue, sophrothérapeute , Coach

Je m’appelle Sébastien BORCHI, j’ai ouvert mon cabinet de consultation en 2008 , l’ EFDS (école française de sophrothérapie ) en 2012 et l’EFDP (école française de développement personnel) en 2015

Éducateur sportif de formation initiale, j’ai été formé au coaching, à la graphologie , à la relaxation manuelle et à la PNL. Je me suis ensuite dirigé vers la Sophrologie, et la Somatothérapies avec une double formation au sein d’un organisme privé et auprès de William Bonnet.Je suis également  formé en Hypnose thérapeutique ,en psychologie clinique et en analyse .Je suis régulièrement supervisé par Fréric WOLGENSINGER.

Je consulte en alternance sur PARIS et la Martinique.

Je suis le directeur de l’école Française de Sophrothérapie en FRANCE et co-directeur d’EFDS QUEBEC.

Directeur également de l’école française de développement personnel 
Je suis le président de la fédération internationale des praticiens et coachs en Sophrologie membre actif de la chambre syndicale de la sophrologie

Nous avons mis au point et développé, au sein de l’EFDS , la sophrologie et l’hypnose psycho-comportementale, qui sont des méthodes douces ,respectant l’écologie de la personne, l’accompagnant dans sa vision holistique.

Je suis aussi le concepteur de CAVA-CONNECT, méthode de développement personnel avec le cheval , et de préparation mentale pour cavalier

Mon action se situe en complémentarité de soins médicaux et ne s’y substitue jamais. Je travaille toujours en concertation et en partenariat avec le corps médical, et mon intervention ne remplacera jamais celle d’un médecin, psychologue ou psychiatre.

MES DOMAINES DE COMPETENCES

  • Relation d’aide individuelle
  • Coaching de couple
  • Mal-être
  • Problématiques liées à la solitude
  • Angoisse
  • Conflits inter-personnels (Couples, relations parents-enfants, problèmes professionnels… )
  • Problèmes liés à la rupture, au deuil
  • Troubles de l’identité (sexuelle ou culturelle)
  • Troubles post-traumatique (agression, accident, etc. …)
  • Sentiment d’échec
  • Manque de confiance et d’estime de Soi
  • Difficultés à gérer le stress, les émotions
  • Besoin de parler, de faire le point sur votre situation, d’être accompagné dans le changement et d’être accompagné vers l’atteinte de votre objectif
  • Accompagnement de longues maladies et particulièrement en oncologie (en partenariat avec le corps médical)
  • Accompagnement de fin de vie

Cette liste n’est pas exhaustive, il suffit de m’expliquer votre demande au préalable et je vous dirai si votre problème peut relever de ma pratique  et ma compétence ou, a contrario, vous orienter vers le professionnel qui sera le plus à même de vous aider.

MES SPECIALISATIONS

  • Coaching et thérapie par le cheval
  • Préparation mentale du sportif
  • Coaching de couple
  • Troubles post-traumatique
  • Formations de praticien

Client ou patient?

Le patient, c’est celui qui sait attendre ; c’est aussi celui qui est passif. C’est un vocabulaire médical. Dans le domaine de la médecine, un patient est une personne recevant une attention médicale ou à qui est prodigué un soin , c’est celui qui est malade et dont la maladie va être guérie par un autre, détenteur du savoir.
Ce n’est donc pas le principe de mon action et je ne suis pas médecin . Je ne fais que mettre en place les conditions qui vont permettre à la personne de trouver et d’emprunter son chemin au rythme qui lui convient, en lui faisant confiance et en lui permettant de prendre confiance en elle et son action….
Je suis conscient que le mot client peut choquer , essentiellement par sa connotation « marchande ». Il possède cependant l’avantage d’une certaine neutralité, je dirais même d’un certain équilibre dans la relation.
Et j’aime cet équilibre 😉
Carl Rogers a été le premier à remplacer le mot patient par « client » pour souligner le rôle actif de ce dernier : lui seul sait ce qui lui convient, c’est donc à lui de mener la démarche thérapeutique. Le praticien ne peut en aucun cas se substituer à lui, c’est pourquoi il n’impose rien, ne conseille et n’interprète pas, mais accompagne la personne dans son travail d’évolution et de changement.